L’équicie

Mobiliser des compétences qui vous aideront à vous épanouir
et à vivre en harmonie avec votre environnement.

Le cheval

Le cheval est un parfait médiateur ; tiers, extérieur et neutre. Il ne cherche pas à se faire aimer mais interagit en permanence avec son environnement en fonction de ce qu’il est, de ce qu’il comprend. Il dispose d’un monde sensoriel particulier qui répond à notre langage émotionnel et corporel.

Ses fonctions réelles et symboliques en lien avec les étapes de développement de la personne étudiées en psychologie intéressent la médiation. Les premières renvoient à des éléments physiques et physiologiques, et les secondes à des éléments psychiques. C’est le « croisement » de ces fonctions qui va différencier le cheval de tous les autres animaux et mobiliser la personne en situation de médiation.

En savoir plus

L’ÉQUICIEN(NE)

L’équicien donne du sens à la rencontre dans un cadre sécurisé pour l’Homme ET le Cheval. Il les accompagne à travers la construction d’une relation et au service d’un projet, d’un objectif.

Rappelons qu’une pathologie, une difficulté ou une « étiquette » sociale ne constitue pas une situation de handicap (et donc un projet), mais c’est bien le contexte et l’environnement dans lequel évolue le sujet qui l’amènera à se retrouver en situation de handicap (ou pas). Nous pouvons donc TOUS nous retrouver handicapés, bloqués, empêchés, entravés, tout dépend du contexte. C’est pourquoi l’équicie s’adresse à tous.

Le Titre Professionnel d’équicien a été inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP) en janvier 2014. Il est actuellement le seul métier reconnu dans le monde de la médiation animale. L’équicien dispose d’une formation transdisciplinaire solide, au croisement du monde médico-social et du monde équin (développement de la personne, pathologies humaines, accompagnement individuel et collectif, communication humaine et animale, éthologie scientifique équine, etc.). Cette profession s’inscrit dans le champ de la « relation d’aide » développée par Carl Rogers.

LA PERSONNE ACCOMPAGNÉE

Qu’il s’agisse de projets éducatifs, thérapeutiques ou de développement personnel, la personne est toujours au centre de son accompagnement. La construction d’un projet individualisé d’équicie permet de fixer des objectifs de travail et d’observer les évolutions.

Les moyens utilisés peuvent être très divers : travail à pieds en longe ou en liberté, mise à cheval, longues rêne, voltige, soins aux chevaux, pansage, nourrissage, balade en extérieur, etc. Ils répondent à une progression pédagogique.

Individuellement ou collectivement, l’équicie permet entre autres de redonner l’envie (d’être, de faire, d’apprendre), de reprendre confiance en soi, de gagner en autonomie, d’améliorer son rapport aux autres, sa communication, de réduire des troubles du comportement, d’augmenter son temps de concentration, de se responsabiliser, de stimuler la psychomotricité, etc.

En savoir plus